Wikiphidias - L'Encyclopédie des sculpteurs français

La passion de la sculpture

Synthèse
Les oeuvres
Galerie des oeuvres

 





Synthèse

Sculpteur français (né à Moulins en 1622, décédé à Paris le 4 juillet 1706), fils d’un tailleur de pierre, Thomas Regnaudin s’exerce au métier dans l’atelier de son père puis devient l’élève de François Anguier.

Entre 1652 et 1658, il intervient auprès de François Anguier pour la réalisation du monument de Henri II de Montmorency, élevé à Moulins, dans l'église du couvent de la Visitation (aujourd’hui dans la chapelle du lycée de Bainville, à Moulins). Il est l’auteur des statues de la Religion et de Dieu Mars.

Le Loiret. Thomas Regnaudin.
Le Loiret.
Château de Versailles.

Il est agréé à l’Académie en 1657, avec un médaillon de Saint Jean Baptiste.

En 1663 et 1664, il travaille à la décoration de la Galerie d’Apollon, au Louvre, en compagnie des frères Marsy et François Girardon, et exécute le Signe du Cancer, Euterpe et Clio,.

Il intervient au château de Fontainebleau (1664), aux Tuileries, avec Lerambert, Girardon et Tuby (l666), au château de Saint-Germain-en-Laye (1669).

En 1670, il part à Rome avec une pension du roi et y reste une année.

Par la suite, à partir de 1671, Regnaudin travaille essentiellement pour le château de Versailles. Il est l’auteur, avec les frères Marsy, de quatre groupes représentant les Heures du Jour, pour le Salon d’Apollon. Il exécute La Paix, La Gloire, L’Amérique, figures qui décorent les façades du château. Il réalise aussi plusieurs œuvres pour les jardins du château : Le Bassin de Cérès ; Faustine ; La Loire ; Le Loiret ; L’Automne ; Saturne enlevant Cybèle (aujourd’hui installé au Louvre).

En 1675, toujours pour Versailles, il réalise trois des sept figures du groupe monumental Apollon servi par les nymphes, les quatre autres figures étant de François Girardon.

Il fut sculpteur ordinaire du roi.

Regnaudin est nommé professeur en 1658 et adjoint à recteur en l694.

 

Œuvres

Les armes de la France et de l’Espagne. (En collaboration avec Philippe Buyster). Paris, Eglise du Val de Grâce.

La Vierge et Saint Jean Baptiste. (Initialement pour Port Royal ; D’après un modèle de Philippe Buyster).

Sainte Anne enseignant à lire à la Vierge. (D’après un modèle de Philippe Buyster).

La Religion - Le dieu Mars. Mausolée de Henri II de Montmorency. (En collaborateur de François Anguier). Moulins (Allier), Lycée Banville. 1649-1652.

Sainte Anne et Saint Joseph. (Initialement pour le manoir de Saint Fargeau (Yonne). En collaboration avec Thibaut Poissant). 1657.

Saint Jean-Baptiste. Château de Versailles, Eglise Notre Dame (Marbre). Musée des Beaux-arts de Troyes (Plâtre). 1657.

Hercule et Pallas. (Initialement pour la décoration de la porte Saint-Antoine, à Paris). 1660.

Signe du Cancer – Signe des Gémeaux - Captifs d'Europe - Euterpe et Clio. Statues en stuc. Palais du Louvre, Galerie d'Apollon et Cabinet du roi. 1663-1666.

Deux figures. Château de Fontainebleau. 1664-1665.

Apollon servi par les nymphes. (François Girardon est l’auteur de quatre figures et Regnaudin de trois : Nymphe portant un vase.Une nymphe parfumant les cheveux d'Apollon. Nymphe tenant le bassin aux parfums). Château de Versailles, Jardin. 1666-1675.

Hercule vainqueur de l’Hydre.

Heures du Jour. (Quatre groupes). Château de Versailles, Salon d’Apollon. 1671-1679.

Cérès ou L'Été. Bassin de Cérès. (D’après le dessin de Charles Le Brun). Château de Versailles, Jardin. 1672-1674.

Démocrite. Salon de 1673. ,

Héraclite. Salon de 1673.

Petite Vierge. Salon de 1673.

L'Automne. Château de Versailles, Jardin.

Le Mois de Mai. (Initialement pour les appartements du château de Versailles. Œuvre détruite en 1772).

Ornements. (En collaboration de Le Hongre). Château de Versailles, Appartements. 1674.

La Paix. Château de Versailles, Façades. 1681.

La Gloire. Château de Versailles, Façades. 1681.

L'Amérique. Château de Versailles, Façades. 1681.

Masques. Château de Versailles, Façades. 1681-1685.

Deux vases. (Initialement pour le château de Versailles). 1682.

Saturne enlevant Cybèle. (Œuvre placée en 1687 à Versailles, puis transportée en 1716 dans le jardin des Tuileries). Musée du Louvre. 1675-1687.

Faustine sous les traits de Cérès. (Copie d'antique). Château de Versailles, Jardin. 1684.

Deux chapiteaux. Château de Versailles, Trianon. 1687.

Le Loiret. Château de Versailles, Jardin. 1689.

La Loire. Château de Versailles, Jardin. 1689.

Romulus et Rémus allaités par une louve.

Saint Louis et sainte Claire.

Jésus enfant et saint Jean-Baptiste. Salon de 1699.

Enée emportant son père Anchise. Salon de 1699.

Adam et Eve. Salon de 1699.

Le Bon Pasteur. (Initialement pour le couvent des Dames hospitalières de Sainte Catherine, à Paris).

Sainte Catherine, transformée en une Allégorie de l'Espérance. (Œuvre donnée par l’auteur à l'hôpital Sainte-Catherine, puis transportée en 1795 au musée des Monuments français. La roue brisée, instrument du martyre de sainte Catherine, fut au XIXe siècle transformée en une ancre, attribut de l'Espérance). Musée du Louvre.

 

Galerie des oeuvres



Loiret. Thomas Regnaudin.


Loire. Thomas Regnaudin.

Faustine. Thomas Regnaudin.

L'Automne. Thomas Regnaudin.

Loiret.
Château de Versailles.
Loire.
Château de Versailles.
Faustine.
Château de Versailles.
L'Automne.
Château de Versailles.
Cancer. Thomas Regnaudin. Gémeaux. Thomas Regnaudin.

Euterpe et Clio. Thomas Regnaudin.

Captifs d'Europe. Thomas Regnaudin.
Cancer
Palais du Louvre,Galerie
d'Apollon.
Gémeaux.
Palais du Louvre,Galerie
d'Apollon.
Euterpe et Clio.
Palais du Louvre,Galerie
d'Apollon.
Captifs d'Europe.
Palais du Louvre,Galerie
d'Apollon.
Sainte Catherine. Thomas Regnaudi. Saturne et Cybèle. Thomas Regnaudin.
Sainte Catherine.
Musée du Louvre.
Saturne enlevant Cybèle.
Musée du Louvre.

 

RECHERCHE

AGRANDIR PHOTO

Agrandir_zoom.jpg

SITE ASSOCIE A WIKIPHIDIAS